BITE ME... IF YOU CAN
Bienvenue chez BITE ME ... IF YOU CAN le Sanctuaire
Avant de poster, merci de lire et de valider le règlement intérieur mais aussi de faire votre présentation. Sous la bannière en page d'accueil le bouton portrait est à utiliser pour pouvoir remplir votre profil.
En cas de problème cherchez Tigrou, un membre du Conseil ou l'un de nos gardiens.

BITE ME... IF YOU CAN

Un Sanctuaire pour les fans de Littérature et les créateurs entout genre.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enfernité

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Enfernité   Jeu 21 Juin - 23:11



Titre : Enfernité, tome 1

Édition : Milan (collection Macadam)

Date de parution : 04/04/2012

Quatrième de couverture :

Enfernité… un monde parallèle dont les habitants, les
Enfernautes, se nourrissent du désespoir des humains. Un monde où Nikki a vécu
et qui l’a vidée de ses émotions.


Maintenant Nikki a six mois devant elle. Six mois pour choisir entre une vie
mortelle, sur Terre, auprès de Jack, et l’immortalité en Enfernité aux côtés du
sombre et ténébreux Cole. Un choix pas si évident que ça…




Ce que j'en ai pensé :

Première chose à savoir : ce livre est un superbe coup de coeur! L'histoire reprend une mythologie bien précise et captivante que je ne vous expliquerai pas car le suspens est très présent dans le livre et... ce serait gâcher la surprise Wink

Le livre est structuré en deux catégories alternantes : le présent, après que Nikki soit revenue de son séjour sous terre, du "festin", et le passé, sa vie avant ce séjour. Au début, on ne comprend pas vraiment la situation : les informations nous sont données au compte goutte, on suit un fil rouge tout au long du roman, récoltant les indices, rassemblant les morceaux du puzzle, et la temporalité changeante est un peu perturbante. Par la suite, on comprend que cette distribution étrange des flashback est primordiale : chacun d'entre eux nous apporte un élément clé du passé, et nous en explique un du présent. Le décompte jusqu'à la fin des 6 mois de délais accordés à Nikki, qui apportera la fin de sa vie actuelle, ajoute encore de la tension supplémentaire. La fin est toutefois assez prévisible comparée au reste du roman.

Les personnages sont intrigants : jusqu'à un certain point du livre (entre le quart et la moitié si je ne me trompe pas), je n'avais pas la moindre idée de à qui je pouvais faire confiance, de Cole ou d Jack... Quel était le gentil, quel était le mauvais? D'ailleurs, y avait-il vraiment un "méchant" parmi eux? Quelle option Nikki devait-elle choisir? D'ailleurs, avait-elle vraiment le choix, quel était le but? Et quand j'ai enfin cru avoir découvert la clé et bien... non, un nouvel élément s'est imposé et finalement je me suis retrouvée à douter de nouveau.

Mais plus important encore, ces personnages sont tous extrêmement attachants <3 Au bout de quelques pages seulement, j'en voulais déjà plus, et le mystère aidant, je ne pouvait pas lâcher le livre ! L'écriture est fluide, je ne voyais pas les pages tourner... les émotions sont douces et intenses à la fois, déchirantes par moment. La mythologie de l'Enfernité, qui comme je le disais plus haut reprend un autre mythe, le fait de façon originale, captivante et obscure, j'espère d'ailleurs en découvrir plus à propos de cet univers dans le tome 2 <3 Tome 2 que je suis plus qu'impatiente de découvrir, et dire qu'il ne sort que l'année prochaine :'(. Parce que oui, bien sûr; si la fin est assez prévisible, il s'agit également d'un terrible cliffhanger

En bref, voici un livre Young Adult qui a tout pour plaire : de l'amour, de l'espoir, une mythologie sombre et envoutante et des personnages tous aussi attachants et mystérieux les uns que les autres, on en redemande <3 ! Vous pouvez d'ailleurs en découvrir un extrait ICI.
Revenir en haut Aller en bas
 
Enfernité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BITE ME... IF YOU CAN :: A Crocs Aux Livres :: Le Fantastique en Général-
Sauter vers: