BITE ME... IF YOU CAN
Bienvenue chez BITE ME ... IF YOU CAN le Sanctuaire
Avant de poster, merci de lire et de valider le règlement intérieur mais aussi de faire votre présentation. Sous la bannière en page d'accueil le bouton portrait est à utiliser pour pouvoir remplir votre profil.
En cas de problème cherchez Tigrou, un membre du Conseil ou l'un de nos gardiens.
Best Revenge (VO) de Andrew Grey Mini_762645Bannire600x150

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

BITE ME... IF YOU CAN
Bienvenue chez BITE ME ... IF YOU CAN le Sanctuaire
Avant de poster, merci de lire et de valider le règlement intérieur mais aussi de faire votre présentation. Sous la bannière en page d'accueil le bouton portrait est à utiliser pour pouvoir remplir votre profil.
En cas de problème cherchez Tigrou, un membre du Conseil ou l'un de nos gardiens.
Best Revenge (VO) de Andrew Grey Mini_762645Bannire600x150
BITE ME... IF YOU CAN
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Lit combiné enfant 90×200 cm PARISOT ZOLA
159.99 €
Voir le deal

Best Revenge (VO) de Andrew Grey

2 participants

Aller en bas

Best Revenge (VO) de Andrew Grey Empty Best Revenge (VO) de Andrew Grey

Message par dragonrouge57 Sam 21 Avr - 17:27

Best Revenge (VO) de Andrew Grey Bestre10

Nouvelle - contemporrain - 220 pages



Résumé :

Tyler O'Connor, un antiquaire ayant pignon sur rue, rencontre un artiste débutant, Mark Burke lorsque la mère de Mark décide de vendre un peu de sa collection d'antiquités. L'antiquaire est sous le charme de l'artiste calme, réservé qui prend sur lui et trouve le courage d'inviter Mark à dîner. Malgré le succès du rendez-vous et leur attraction mutuelle, le bonheur de Mark prend un coup quand sa mère apprend qu'il est homosexuel et le rejette de chez elle. Ne sachant pas où aller, Mark se présente chez Tyler qui l'héberge. Les encouragements de l'antiquaire et son aide permettent de lancer la carrière de peintre de Mark, particulièrement lorsque Mark constate que Tyler l'inspire aussi bien dans la chambre à coucher que dans son atelier de peinture. Mais ils vont rencontrer quelques difficultés lorsque certains évènements du passés refont surface et ils doivent lutter pour l'épanouissement de leur relation dans le présent. Comme le dit le vieux proverbe, la meilleure des revanges est de vivre bien - et dans leur cas, d'aimer, et avec cet adage en mémoire, Mark et Tyler partent à la recherche de leur fin heureuse de conte de fée.



Ce que j'en pense :

Tyler est donc un antiquaire bien établi, ayant très bonne réputation et dont les affaires marchent très bien lorsqu'il est abordé par la mère de Mark qui, désirant déménager, veut revendre une partie de sa collection d'objets anciens. Devant se rendre à son domicile pour expertiser et voir de ses propres yeux les objets en question, Tyler rencontre Mark et ils sont tout de suite mutellement attirés l'un par l'autre et décident de se revoir au cours d'un dîner pour commencer. Mais lorsque Mark avoue son homosexualité à sa mère, elle le chasse de chez elle et il trouve refuge chez Tyler qui est trop heureux de l'accueillir. Tyler lui organise dans l'une des pièces de son magasin, un atelier où il peut peindre en toute tranquilité. Ils développent rapidement une relation riche en sentiments amoureux, en relations charnelles intenses et exclusive. Mais le frère de Mark, Roger, n'accepte pas que son frère soit gay et le maltraite à chacune de leurs rencontres, jusqu'à l'envoyer à l'hôpital. Ils se soutiennent mutuellement et favorisent l'ascension de chacun dans son propre univers : la revente d'antiquités pour Tyler et la peinture pour Mark qui va commencer à être de plus en plus exposé dans des galeries d'art aussi bien aux Etats-Unis qu'à l'étranger. Ils vivent donc une très belle histoire d'amour, que l'on envie - sincèrement - car elle est sans faille et surtout, réciproque. On assiste à leurs ascensions - après quelques déboires - qui ne semblent jamais vouloir s'arrêter aussi bien dans le monde de l'art que dans leurs vies personnelles. C'est donc une puissante et véritable histoire d'amour.

MAIS

Très vite, dès le premier tiers du livre, un nouveau sentiment s'insinue à la lecture de cette histoire, et grandit au fur et à mesure que j'avance dans ma lecture pour finalement surpasser pratiquement la love story intense des deux personnages : le côté militant de l'auteur. Bon, bien entendu je n'ai rien contre les gays, mais de lire en filigrane qu'en dehors de la communauté gay, point de salut, devient très vite énervant. C'est vrai que les deux héros, lorsqu'ils ont annoncé leur homosexualité à leurs familles respectives, se sont fait jeter comme des malpropres et ont rompus pratiquement tous liens familiaux, mais quand même ! Dans le cas de Tyler, il est recueilli par sa grand-mère qui s'occupe de lui jusqu'à son décès. Il devient d'ailleurs son héritier, ce qui lui permet de lancer son affaire et il est à l'abri du besoin. Quant à Mark, sa soeur le soutient aussi bien dans ses choix de partenaire que dans celui de sa vie d'artiste. Le "patron" de Mark tient une galerie et est le premier à l'exposer et devient par la suite son agent et son ami... et il est hétéro ! Donc, il y a des gens biens des deux côtés. Suite au décès de sa mère, Mark est l'exécuteur testamentaire et vu tous les objets et la demeure que possédait sa mère, après la liquidation de la succession, il s'en sort très bien financièrement aussi.

Autre chose me gêne, dans ce livre et dans l'écriture de l'auteur : les deux héros se rencontrent et à peine quelques heures après se déclarent une flamme éternelle et sans faille - c'est presque trop beau pour être vrai. Bref, ils sont beaux, riches et célèbres. Les déboires qu'ils vivent sont loin d'être insurmontables et vont même provoquer un enchaînement qui les propulsent toujours plus loin et plus haut. Tant mieux pour eux. Le gros point noir de ce livre, à mon avis, ne vient pas aider la cause gay car l'auteur ne parle à aucun moment de préservatif - au contraire. Dès la première fois qu'ils couchent ensemble, c'est très explicite : ils n'en mettent pas. Et ce militantisme de la cause sous-jaccent est omniprésent et gâche la lecture de cette histoire d'amour.



Ce que j'ai aimé :

L'intensité et la profondeur de leurs sentiments l'un pour l'autre, leur très belle et très intense histoire d'amour ainsi que leurs réussites professionnelles. Bref, ils gagnent leur fin heureuse.



En conclusion :

Bof. Cette sensation a gêné mon appréciation de l'histoire. Il faut donc que je lise d'autres ouvrages de cet auteur pour revoir - éventuellement - mon avis sur lui.


Best Revenge (VO) de Andrew Grey Dragon11
Best Revenge (VO) de Andrew Grey 43153510
dragonrouge57
dragonrouge57
Administratrice
Administratrice

Messages : 224
Points : 361
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 54
Localisation : Le nez dans un livre ou les yeux rivés sur un écran

http://www.men-over-the-rainbow.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Best Revenge (VO) de Andrew Grey Empty Re: Best Revenge (VO) de Andrew Grey

Message par Ariel Tachna Dim 22 Avr - 9:37

Je trouve que c'est un auteur qui a beaucoup grandi depuis ces premiers ouvrages. Ceci était son premier roman contemporain, je crois. Je préfère largement sa série Stories from the Range.
Ariel Tachna
Ariel Tachna
Auteur
Auteur

Messages : 14
Points : 16
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 50
Localisation : Houston, Texas, USA

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum