BITE ME... IF YOU CAN
Bienvenue chez BITE ME ... IF YOU CAN le Sanctuaire
Avant de poster, merci de lire et de valider le règlement intérieur mais aussi de faire votre présentation. Sous la bannière en page d'accueil le bouton portrait est à utiliser pour pouvoir remplir votre profil.
En cas de problème cherchez Tigrou, un membre du Conseil ou l'un de nos gardiens.
Cavale(s)  Mini_762645Bannire600x150

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

BITE ME... IF YOU CAN
Bienvenue chez BITE ME ... IF YOU CAN le Sanctuaire
Avant de poster, merci de lire et de valider le règlement intérieur mais aussi de faire votre présentation. Sous la bannière en page d'accueil le bouton portrait est à utiliser pour pouvoir remplir votre profil.
En cas de problème cherchez Tigrou, un membre du Conseil ou l'un de nos gardiens.
Cavale(s)  Mini_762645Bannire600x150
BITE ME... IF YOU CAN
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -43%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
24.71 €

Cavale(s)

Aller en bas

Cavale(s)  Empty Cavale(s)

Message par Fafou Mer 8 Oct - 21:19

Cavale(s)  <a href=Cavale(s)  Cavale10


Suite à un braquage, un gendarme trouve la mort et une femme est pris en otage par l'un des braqueurs. Dans les deux cas, le commissaire Francis Humbert va soulever d'étranges vérités que certains auraient voulu taire ...

Le premier chapitre (qui ici peut servir de prologue), place immédiatement le lecteur dans une atmosphère pesante, atmosphère que l'on retrouvera parfois au fil des pages. En parallèle à l'affaire du braquage, nous voyons Marianne, compagne de Francis Humbert, dans sa vie quotidienne, si bien que le lecteur en vient à se demander ce que cela apporte à l'histoire. La question est vite élucidée même si, une fois cela fait, les passages avec la jeune femme ralentisse un peu le récit. Outre cela, l'auteur insère des chapitres ou passages (bien distincts des autres par leur écriture différente), qui montre les scènes entre le braqueur et son otage, cette dernière ayant lié un lien particulier avec son ravisseur (nous serions presque avec un cas de Syndrome de Stockholm - otage qui, après avoir partagé longtemps partagé son quotidien avec un ravisseur, ressent une véritable sympathie pour lui -  si la jeune femme ne souhaitait pas en quelque sorte et en secret cela). Tout comme Solène, l'otage, nous prenons en pitié le jeune homme et nous prenons d'affection pour lui. Plus un roman policier qu'un thriller de par le fait qu'il ne soit pas aussi haletant ou "noir", "Cavale(s) n'en ai pas moins un bon  roman où les péripéties ne sont guère attendues et dont les faits se révèlent réels (ainsi, il est difficile d'avoir un avis bien tranché sur cette histoire).  Le fait qu'il y ai plusieurs histoires en même temps donne l'impression que l'enquête n'avance pas, ce qui m'a un peu dérangé.  Cependant la plume de l'auteur est fluide, ce qui permet une lecture agréable. Le roman se termine sur une touche de poésie, et attendrira, je pense, le lecteur.
Fafou
Fafou
Vampire
Vampire

Messages : 63
Points : 163
Date d'inscription : 12/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum